Parc National du Plateau de Kitulo

 Plan du parc

Localement, le plateau de Kitulo est appelé Bustani ya Mung – le Jardin de Dieu – tandis que les botanistes l’ont surnommé « le Serengeti des fleurs » car il abrite « l’un des plus beaux spectacles floraux du monde ». Et le dernier né des Parcs Nationaux de Tanzanie est en effet une rare merveille, abritant quelque 350 espèces de plantes vasculaires, dont 45 variété d’orchidées terrestres, qui éclosent en une exubérante symphonie de couleurs qui ne manquera pas de vous couper le souffle durant la saison des pluies, de novembre à avril.

Perchés à près de 2 600 mètres d’altitude (8 500 pieds) entre les pics accidentés de Kipengere, de Poroto et des Monts Livingstone, les sols volcaniques bien irrigués de Kitulo accueille la plus importante flore de montagne de Tanzanie. Bassin hydrographique majeur alimentant la grande rivière Ruaha, Kitulo est aussi le premier Parc National à être répertorié pour son importance florale – non seulement pour sa multitude d’orchidées, mais aussi pour ses variétés d’aloès, ses protéas, ses géraniums, ses lobélies géantes, ses muguets, ses pâquerettes étoilées parmi lesquelles 30 espèces sont endémiques du sud de la Tanzanie.

Les gros mammifères sont peu représentés, bien que quelques hardis reduncas de montagne et quelques élans errent dans les prairies. Mais Kitulo – paradis des botanistes et des randonneurs – est aussi hautement recommandable aux passionnés d’ornithologie. La seule population tanzanienne de l’outarde de Denham y vit, en compagnie d’une colonie de d’hirondelles bleues (une espèce menacée) et d’espèces rares comme la « mountain-marsh widow », le cisticole de Njombe et le sporophile de Kipengere. Des espèces endémiques de papillons, des caméléons, des lézards et des grenouilles accentuent encore la beauté du « Jardin de Dieu ».

Informations : 

Dimensions : 442 km2 (172 miles2).

Situation : Sud de la Tanzanie. Les locaux du parc sont temporairement situés à Matamba, à approximativement 100 kilomètres (60 miles) de Mbeya.

Y aller : seulement en 4X4. De Chimala, 78 km à l’Est de Mbeya sur la route goudronnée vers Dar es-Salaam, au Sud le long de la piste difficile et poussiéreuse, mais spectaculaire – appelée Hamsini na Saba (cinquante-sept), pour le nombre de virages en épingle à cheveux – jusqu’aux locaux temporaires du Parc à Matamba, d’où il faut encore une heure de route jusqu’au plateau. Transports publics basiques et erratiques disponibles.