Actualités (archive)

AVIS AU PUBLIC

Les parcs nationaux de Tanzanie (TANAPA) souhaitent informer le public qu'à partir du 1er août 2011, une redevance de concession devra être réglée dans l'ensemble des 15 parcs nationaux selon des tarifs fixes établis pour chaque moyen d'hébergement. Le public est donc tenu de respecter les points suivants :

(i) Les enfants de 10 à 16 ans paieront une redevance de concession fixe de 10 USD par personne et par nuit.

(ii) Le tarif fixe approuvé comme redevance de concession sera affiché aux portes d'entrée des 15 parcs nationaux.

(iii) Cette redevance devra être réglée à l'entrée du parc de la même manière que d'autres frais comme les droits de camping ou de visite. Elle sera calculée selon le tarif fixe spécifié par personne et par nuit pour toute la durée du séjour.

(iv) Pour leur hébergement, les tour-opérateurs, touristes et visiteurs effectueront leurs démarches directement auprès des hôtels, gîtes et camps.

Les parcs nationaux de Tanzanie comptent sur la coopération positive du public pour la mise en œuvre de cette mesure visant à l'amélioration du secteur de la conservation dans notre pays.

La conservation pour un développement adapté.

Directeur général
Parcs nationaux de Tanzanie
P.O. Box 3134,
Arusha.
Téléphone : + 255-27 250 4082
Fax : +255-27 250 8216
E-mail : dg@tanzaniaparks.com


AVIS AU PUBLIC

LES PARCS NATIONAUX DE TANZANIE SOUHAITENT INFORMER LES TOUR-OPÉRATEURS, LES AGENCES DE VOYAGES, LES TOURISTES ET LE PUBLIC QU’À PARTIR DU 1ER MARS 2011, LE PAIEMENT DES ENTRÉES DANS LES PARCS NATIONAUX DE MIKUMI, RUAHA, ET UDZUNGWA SE FERA PAR CARTE À PUCE SPÉCIALE DE LA BANQUE CRDB AINSI QUE PAR CARTE VISA ET MASTERCARD. LE TANAPA INSISTE SUR LE FAIT QU’AUCUN PAIEMENT EN ESPÈCES NE SERA ACCEPTÉ À COMPTER DE CETTE DATE.

LES CARTES À PUCE CRDB SONT DISPONIBLES DANS LES AGENCES DE LA BANQUE CRDB SUIVANTES : AZIKIWE PREMIER, HOLLAND HOUSE ET PUGU ROAD À DAR-ES-SALAAM ; IRINGA, MOROGORO ET KILOMBERO.

EN OUTRE, DANS LA RÉGION DU CIRCUIT DU NORD, IL EST POSSIBLE D’ACHETER DES CARTES DANS LES AGENCES DE LA CRDB DE MUSOMA, ARUSHA, MERU, MAPATO, USA RIVER ET MOSHI.


LA TANZANIE FAIT SA PUBLICITÉ DANS LE CADRE DU CHAMPIONNAT ANGLAIS DE FOOTBALL 2010/2011

Advertising Tanzania during Blackburn Rover's matchLe coup d’envoi du célèbre championnat anglais de football, l’English Premier League (EPL), a été donné le 14 août 2010, et pour la première fois, la Tanzanie en a profité pour lancer une campagne publicitaire dans 6 stades, après que l’office du tourisme de Tanzanie (TTB) a signé un contrat de promotion de l’Afrique avec Lantech Services au Royaume-Uni et au Pays de Galles

Il s’agit d’un investissement rentable car grâce à l'EPL, des millions d'amateurs de football dans le monde découvriront la Tanzanie et ses attractions touristiques exceptionnelles, y compris le Kilimandjaro, les parcs nationaux du Serengeti, le cratère du Ngorongoro, les plages et les sites culturels.

Consultez la liste des matchs au cours desquels la Tanzanie sera mise en avant, et n'oubliez pas d’en informer vos proches au sein de et à l’extérieur de l’organisation.

LA COUPE DU MONDE DE LA FIFA 2010 MET EN AVANT LE PARC NATIONAL DU SERENGETI

La Tanzanie a commencé à bénéficier des retombées de la Coupe du Monde qui aura lieu le mois prochain en Afrique du Sud. Un convoi de 27 véhicules de différentes marques transportant plus de 50 touristes est entré dans le Parc National du Serengeti depuis le Kenya voisin.

Ces anciens véhicules, certains âgés de plus de 20 ans, parmi lesquels des Coccinelles de Volkswagen et des Unimog, étaient tous de la couleur orange. Ils portaient des autocollants et des logos publicitaires de diverses sociétés néerlandaises qui ont sponsorisé leur entourage pour un périple au départ d’Amsterdam et à destination du Cap en Afrique du Sud. Leur arrivée est prévue le jour de l’ouverture de la Coupe du Monde.

Les touristes, pour la plupart des particuliers, dont de nombreux adolescents, ont communiqué leur enthousiasme et leur émerveillement à tous les visiteurs et employés du parc. Les autres touristes se sont demandé comment il était possible de faire une telle distance sur des routes difficiles avec des véhicules si anciens. Les gardiens du Serengeti ont interrogé les voyageurs sur la nature de l’expédition et le choix du Serengeti comme l’une de leurs étapes.

Debora, accompagnée de ses amies Jacqueline et Laura, a raconté l’histoire intéressante de cette aventure et en particulier l’anecdote de la panne d’un convoi au sud du parc du Serengeti, auquel les employés sont venus en aide malgré la difficulté des touristes à se repérer.

Debora et Jacqueline ont raconté leur safari depuis son organisation aux Pays-Bas en passant par les destinations visitées, jusqu’à l’arrivée en Afrique du Sud. Leur itinéraire d’Amsterdam au Cap est décrit dans la carte apparaissant sur l’une des photos. Les autres pays déjà visités sont le Maroc, l’Égypte, l’Éthiopie, le Soudan, l’Ouganda et le Kenya, et le convoi passera ensuite par le Malawi, les Chutes Victoria, la Zambie, le Delta de l’Okavango, Johannesburg et enfin le Cap.

La majorité de ces voyageurs, qui se sont réunis au célèbre Centre d’information des visiteurs du Serengeti, ont déclaré que ce dernier était leur destination favorite et qu’ils avaient beaucoup apprécié leur visite, notamment parce qu’ils ont eu la chance d’apercevoir de nombreux animaux, dont les buffles lors de leur grande migration, les zèbres, les léopards et les lions.

Ils ont également indiqué qu’ils allaient soutenir leur équipe nationale et qu’ils rentreraient aux Pays-Bas par bateau et non par la route.

Ces adolescents, sponsorisés par des entreprises, venaient de différentes régions des Pays-Bas.

Ces visiteurs ont été la source de nombreux revenus pour le parc, grâce aux deux nuits passées dans les campings publics et l’approvisionnement en carburant de leurs véhicules, mais aussi pour le pays en général, car les retombées ont bénéficié à des populations sans rapport direct avec l’industrie du tourisme, comme les commerçants et les frontaliers avec la Tanzanie. Et ces retombées vont se poursuivre car le convoi va passer par Ngorongoro, le lac Manyara, Arusha, Dar-es-Salaam et les régions du sud du pays avant de partir pour le Malawi, la Zambie et enfin l’Afrique du Sud.

Il est très important de profiter de cet événement pour améliorer nos efforts de promotion, tandis que les passionnés de football sont en route pour l’Afrique du Sud, mais aussi après l’événement, car les touristes peuvent visiter notre beau pays sur le chemin du retour et faire prospérer notre industrie du tourisme. Nous devons tirer parti de cet événement pour nous mettre en avant.



DR J. KIKWETE : PLUS D’OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT EN TANZANIE

Le Président de la République de Tanzanie, son excellence le Dr Jakaya Kikwete, a déclaré que plusieurs opportunités d’investissement étaient offertes aux entrepreneurs en Tanzanie.

Le Président Kikwete s’est entretenu avec une équipe de journalistes turcs qui a effectué une visite de 5 jours en Tanzanie la semaine dernière, dans le but de promouvoir la destination en Turquie. Les sept journalistes en visite étaient issus des institutions de médias grand public et des agences internationales suivantes : Today’s Zaman, Cihan International News Agency, Samanyolu TV, Kanal, Star et Ihlas International News Agency.

Selon le Président, diverses opportunités d’investissement sont disponibles dans le secteur minier, de l’hébergement (hôtels), des voyagistes, des compagnies aériennes, des infrastructures portuaires, des industries de la fabrication et bien plus.

L’ambassadeur de Turquie en poste en Tanzanie, son excellence le Dr Sander Gurbuz, a indiqué pendant cette période que le plan de lancement de vols directs entre la Turquie et la Tanzanie suivait son cours. « Nous espérons que la ligne aérienne directe entre la Tanzanie et la Turquie sera ouverte d’ici quelque mois », l’a-t-il ainsi confirmé.

La Turquie accueille plus de 23 millions de touristes par an, ce qui exposerait les produits et services touristiques de la Tanzanie à un public plus large et fiable. « Les touristes de Turquie sont respectueux et je souhaiterais qu'ils fassent de la Tanzanie leur destination touristique de premier choix », a déclaré le Président Kikwete.

Le Président a précisé que l’Ambassade de la Turquie avait été établie à Dar-es-Salaam après la visite en Tanzanie du Président turc. Le Président Kikwete devrait visiter la Turquie dans un avenir très proche : il s’efforcera alors de renforcer la relation entre les 2 pays en signant des accords de collaboration divers en matière d’économie, de techniques, d’éducation, de science et de recherche.

En bref, les ressortissants turcs qui souhaitent investir en Tanzanie bénéficieront de la présence d’autres marchés pour leurs produits en dehors de la Tanzanie, car celle-ci est signataire de l’AGOA et est membre de la Communauté d’Afrique de l’Est, qui comprend le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi.

President of the Republic of Tanzania, H.E Dr. Jakaya Kikwete emphasizing a point to the Turkish Ambassador, Dr. Sander Gurbuz (to his left),  next to H.E Ambassador is the Managing Editor of Today’s Zaman, Mr. Emrah Ulker
Le Président de la République de Tanzanie, son excellence le Dr Jakaya Kikwete,
discutant avec l’Ambassadeur de Turquie, le Dr Sander Gurbuz (à sa gauche), en
présence du rédacteur en chef de Today’s Zaman, M. Emrah Ulker.

A group photo of Turkish journalists with the President, Dr. Jakaya Kikwete, Turkish Ambassador Dr. Sander Gubuz and Public Relations Officer, Ms. Catherine Mbena.
Photo de groupe des journalistes turcs avec le Président, le Dr Jakaya Kikwete,
l’Ambassadeur de Turquie, le Dr Sander Gurbuz, et la Responsable des relations
publiques, Mme Catherine Mbena.

A group photo of Turkish journalists with the President, Dr. Jakaya Kikwete, Turkish Ambassador Dr. Sander Gubuz and Public Relations Officer, Ms. Catherine Mbena.
De gauche à droite : M. Emrah Ulker, M. Ibrahim Kiras, Mme Catherine Mbena, 
son excellence l’Ambassadeur Sander Gurbuz, M. Ilhan Kocapinas et M. Halit Soylu



SOMMET AU SOMMET

Les 45 membres du groupe de célébrités et de professionnels participant à la campagne Global Clean Water Crisis – Summit on the Summit (Crise internationale de l’eau potable - Sommet au Sommet) sont arrivés au sommet de la plus haute montagne d’Afrique, le Kilimandjaro.

Kenna Zemedkun, des Nations Unies, l’un des membres du groupe, a déclaré que l’expédition avait pour objectif de sensibiliser le monde à la conservation de l’eau afin que chacun puisse avoir accès à l’eau potable.

« L’objectif du projet était d’aider les gens qui n’ont pas accès à de l’eau potable et nous avons choisi le mont Kilimandjaro pour sa popularité », a déclaré Kenna.

M. Edward Kishe, le Directeur général intérimaire des Parcs Nationaux de Tanzanie, a indiqué que le Tanapa était heureux de cette visite : « Nous sommes certains que vous ferez de bons ambassadeurs de retour chez vous et nous espérons que vous visiterez d’autres attractions touristiques ».

Kenna Zemedkun
Au nom du groupe, Kenna remercie les Tanzaniens et le gouvernement de
Tanzanie pour leur hospitalité pendant leur séjour.

John Bearcroft – General Manager Thomson Safaris, Johnson Manase – TANAPA Tourism Manager,  Edward Kishe – TANAPA Acting Director General, Kenna Zemedkun from UN, Catherine Mbena – TANAPA Public Relations Officer and Katie Kay – Thomson Safaris – Boston
Photo de groupe, de gauche à droite : John Bearcroft, Directeur général de
Thomson Safaris, Johnson Manase, Directeur touristique du TANAPA,
Edward Kishe, Directeur général intérimaire du TANAPA, Kenna Zemedkun
des Nations Unies, Catherine Mbena, Responsable des relations publiques
du TANAPA et Katie Kay, de Thomson Safaris, Boston.

Kenna Zemedkun and TANAPA Acting Director General, Mr. Edward Kishe
Kenna Zemedkun (avec un t-shirt bleu) fait part de ses impressions sur le
Mont Kilimandjaro au Directeur général intérimaire du TANAPA, M. Edward Kishe 
(second en partant de la droite).

Shaking hands
Serrage de mains après la discussion

 

LA SENSIBILISATION POUR EVITER LES PROBLEMES DES FEUX DE FORET DANS LES PARCS NATIONAUX

Les Parcs Nationaux de Tanzanie ont été incités à proposer davantage de formations à l’environnement aux sociétés vivant sur les flancs du Mont Meru afin d’éviter les feux de forêt qui, ces derniers mois, ont détruit plus de 600 acres de forêt dans le secteur.

Après avoir visité la zone touchée, la ministre d’État chargée de l’environnement, le Dr Batilda Burian, a déclaré que seule la sensibilisation à ce problème auprès des résidents de la zone environnante permettrait de mettre fin à la destruction de l’environnement et de faire comprendre aux gens l’importance de sa préservation. Elle a également insisté sur le fait que toutes les personnes coupables devaient être jugées.

Plus tôt, le Chef intérimaire des gardiens du Parc National d’Arusha, Mme Gladness Ngumbi, a déclaré que prés de 600 acres avaient été touchés et que le parc avait dépensé 10 millions de schillings tanzaniens pour contenir le feu. Elle a indiqué que l’incendie avait peut-être été provoqué par des récoltants de miel qui utilisent des méthodes obsolètes.

 

The Acting Chief Park Warden of Arusha National Park, Gladness Ngumbi explaining the event to Journalists
Le Chef intérimaire des gardiens du Parc National d’Arusha, Gladness Ngumbi, expliquant l’événement aux journalistes

Hon  Batilda Burian -(MP)-The Minister of State in Vice Presidents office-(Environment)-Speaking to journalists (Not in the picture)
Mme Batilda Burian, la ministre d’État chargée de l’environnement, s’adressant aux journalistes (absents de la photo))

Part of the forest plantation which was annexed to Arusha National Park
Partie de la plantation forestière qui a été annexée au Parc National d’Arusha

AVIS AU PUBLIC

Les Parcs Nationaux de Tanzanie souhaitent informer le public que la banque CRDB Limited a achevé la mise en œuvre du système de paiement par carte dans les Parcs Nationaux du Serengeti, du lac Manyara et de Tarangire.

Ce projet, qui a nécessité l’installation de paraboles VSAT, de terminaux en points de vente et la formation des caissiers et comptables du TANAPA, a donné d’excellents résultats.

Cet avis vise à informer les touristes et les voyagistes que les paiements par carte sont possibles aux entrées des parcs impliqués dans la phase II du déploiement. L’extension des services de la banque CRDB concerne également les terminaux en points de vente des Parcs Nationaux du Serengeti, du lac Manyara et de Tarangire.

Tanapa Today - AvRIL/JUin 2008

Cover of Tanapa Today, April June editionLe bulletin d’information trimestriel des Parcs Nationaux de Tanzanie (avril-juin 2008)









TARIFS POUR LES PORTEURS ET LES GUIDES POUR LE MONT KILIMANDJARO (JUIN 2008)

Tarifs pour les porteurs et les guides pour le Mont Kilimandjaro (juin 2008) :
Porteurs - 10 USD par jour
Cuisiniers - 15 USD par jour
Guides - 20 USD par jour

 

TANAPA TODAY - JANVIER/MARS 2008

Cover of Tanapa Today, April June editionLe bulletin d’information des Parcs Nationaux de Tanzanie (janvier/mars 2008)

 

 

 

 

 

PAIEMENT PAR CARTE ELECTRONIQUE AUX ENTREES DES PARCS

Depuis le 1er octobre 2007, les Parcs Nationaux de Tanzanie utilisent un système de paiement électronique en parallèle avec le système antérieur.

La phase I du déploiement a débuté par les Parcs Nationaux du Serengeti, du lac Manyara, de Tarangire, du Kilimandjaro et d’Arusha, et a été menée par les banques CRDB et EXIM qui ont conçu le système.

Le TANAPA (Parcs Nationaux de Tanzanie) informe les voyagistes et le public qu’à partir du 1er novembre 2007, le paiement des entrées dans les parcs se fera UNIQUEMENT par carte électronique à l’accueil des parcs.

Le paiement par espèces et chèques ne sera PLUS accepté.

 

NOUVELLE BROCHURE TOURISTIQUE MONDIALE POUR LES PARCS NATIONAUX DE TANZANIE

Tanzania National Parks brochureLes Parcs nationaux de Tanzanie ont lancé leur nouvelle brochure touristique mondiale à l'occasion de l'ITB (International Travel Bourse) à Berlin du 12 au 16 mars. Cette nouvelle brochure très attrayante présente les 14 parcs nationaux et constitue un guide indispensable pour quiconque prévoyant de voyager en Tanzanie. La brochure est disponible en anglais, en français, en allemand et en espagnol.

 

 

 

SAFARIS EN CANOE ORGANISES DANS LE PARC NATIONAL D'ARUSHA

Une nouvelle attraction touristique, le safari en canoë, vient d'être lancée autour de l'un des plus célèbres lacs au monde, situé dans le Parc national d'Arusha (ANAPA).

Le safari en canoë sur l'un des lacs Momela, appelé "Petit" Momela, est déjà mis en œuvre et nous sommes ravis de l'engouement des premiers touristes, a déclaré le directeur général des Parcs nationaux de Tanzanie (TANAPA), M. Gerald Bigurube.

Il s'agit de la deuxième nouvelle attraction touristique qui vient d'être créée sur le parc. Un autre événement doit voir le jour en janvier prochain : le safari à pieds autour du mondialement célèbre cratère Ngurudoto.

L'idée est de donner la chance aux visiteurs d'observer l'ensemble du monde naturel et de découvrir différents animaux dans leur habitat naturel, dans une solution tout en un.

Les PARCS NATIONAUX DE TANZANIE, conjointement avec les tour-opérateurs et autres acteurs du tourisme, font actuellement la promotion des deux nouveaux produits, qui viennent enrichir l'offre touristique du pays.

Le safari en canoë sur le "Petit" Momella est assuré par une société basée à Arusha, Green Footprints Adventure Limited. Peu après son lancement, déjà 176 touristes se sont aventurés sur le lac en canoë.

Le safari en canoë permet aux visiteurs de découvrir, dans un environnement naturel, des hippopotames et des oiseaux difficiles à apercevoir lors de safaris traditionnels.

En 1995, le Parc national d'Arusha accueillait seulement 7000 visiteurs, un nombre qui est passé à 28000 en 2002\3. Ce chiffre devrait continuer de croître : 30.000 personnes ont d'ores et déjà visité le parc au cours du premier semestre.

Situé entre les monts du Kilimanjaro et du Meru, le Parc national d'Arusha est un site absolument magnifique, offrant une grande diversité d'habitats et formant une ligne de maars où de nombreux oiseaux peuvent être observés depuis la forêt de moyenne montagne jusqu'au sommet imposant du Mont Meru.

La forêt héberge une grande variété d'oiseaux et d'autres animaux, tels que l'antilope zébrée facile à apercevoir au milieu de vieux cèdres ou encore les singes colobes noirs et blancs grimpant le long des branches.

La géologie intéressante du site se reflète dans la vue impressionnante d'un cône de cendres et d'une falaise menant au sommet du Mont Meru.

Tous ceux qui parviennent à atteindre le sommet sont récompensés par une vue exceptionnelle sur le majestueux Mont Kilimanjaro et les vallées du Rift.