Parc National de Katavi 

Isolé, dépourvu de clôtures et rarement visité, Katavi est totalement sauvage, offrant aux âmes intrépides qui le visitent un arrière-goût de ce que fut l'Afrique il y a un siècle. Troisième parc de Tanzanie en superficie, il se situe au Sud-Ouest du pays, au bout d'un bras de la Vallée du Rift qui se termine avec l'étendue, peu profonde et calme, du lac Rukwa. 

La plus grande partie du Katavi est couverte par un enchevêtrement informe de brachystegias, territoire de nombreuses mais discrètes populations d'élans, d'hippotragues noirs et rouannes. Mais le principal centre d'intérêt du Parc reste la rivière Katuma et son réseau hydrographique, composé des lacs Katavi et Chada. Durant la saison des pluies, ces étendues d'eau luxuriantes et marécageuses sont un havre pour des myriades d'oiseaux et abritent la plus dense concentration d'hippopotames et de crocodiles de Tanzanie. 

C'est pendant la saison sèche, quand l'eau se retire, que le Katavi devient vraiment lui-même. Réduite à un filet d'eau boueuse, la Katuma représente le seul point d'eau à des miles à la ronde et les plaines alentours accueillent des populations de mammifères qui défient l'imagination. Environ 4 000 éléphants s'y rassemblent, accompagnant des troupeaux de plus de mille buffles, tandis que l'abondance de girafes, de zèbres, d'impalas, de reduncas fournit des proies faciles aux nombreux lions et hyènes tachetées qui y ont élu territoire. 

Le spectacle le plus singulier du Katavi est celui offert par ses hippopotames. A la fin de la saison sèches, près de 200 d'entre eux peuvent se vautrer ensemble dans une vasque de profondeur suffisante. Et quand les hippopotames se rassemblent en un seul et même lieu, la rivalité des mâles s'accroît – des combats sanglants se déroulent tous les jours – et les infortunés vaincus sont condamnés à errer sur la plaine jusqu'à ce qu'il se sentent suffisamment en confiance pour affronter de nouveaux défis. 

Informations : 

Dimensions : 4 471 km2 (1 727 miles2). 

Situation : Sud-ouest de la Tanzanie, Est du lac Tanganyika. Les bureaux du parc se situent à Sitalike, à 40 kilomètres (25 miles) au sud de Mpanda. 

Y aller : Vols charters depuis Dar es-Salaam ou Arusha. Un voyage rude mais spectaculaire d'une journée depuis Mbeya (550 kilomètres, 340 miles) ou, durant la saison sèche seulement, depuis Kigoma (390 kilomètres, 240 miles). Il est possible d'atteindre Mpanda par train depuis Dar es-Salaam via Tabora, puis de prendre les transports publics à Sitalike, où les safaris peuvent être organisés. Si vous y allez par la route, prévoir beaucoup de temps. 

A faire : Randonnées, safaris, camping. Près du Lac Katavi, visiter le tamarinier habité par l'esprit du légendaire chasseur Katabi (qui a donné son nom au parc), des offrandes y sont toujours déposées par les habitants pour attirer sa bénédiction. 

Meilleur moment : La saison sèche (de mai à octobre). Les routes dans le parc sont souvent inondées pendant la saison des pluies mais peuvent être franchies de mi-décembre à février. 

Logement : Un campement de luxe surplombant le lac Chada. Une « resthouse » à Sitalike et des campings à l'intérieur du Parc. Hôtels basiques mais propres à Mpanda.

Logement

LIENS

www.katavipark.org

 

AFFICHE DU PARC

Katavi Stream National Park poster

 

Giraffes in the Sunset

 

Elephant in a swamp

 

Hippos in a pool

 

Zebras and an Impala

 

Hippos fighting

 

Chameleon